soutenabilité de la dette publique et croissance économique

Dans le même temps, le solde primaire était excédentaire (1998-2001) ou à l’équilibre (2006-2007). Cette dette peut être interne ou externe. BARRO (1989) montre qu’une politique de déficit budgétaire financée par l’emprunt reste sans effet sur l’activité économique dans la mesure où les agents ne sont pas victimes de l’illusion fiscale. Où en est la France ? Le terme croissance économique désigne l’augmentation du volume de la production de biens et de services d’une année sur l’autre. Mesure de la soutenabilité des finances publiques. La réduction de la dette publique devient un enjeu. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. La présente annexe propose une décomposition comptable de l’évolution de l’endettement public en zone euro et en France à partir des facteurs décrits dans le flash (solde primaire et effet « boule de neige »). Dette bilatérale : Emprunt contracté envers un Etat. La soutenabilité de la dette est une notion peu aisée à définir. L’étude part d’hypothèse théorique et empirique déjà formulées par différents auteurs sur la dette publique et la croissance économique. Approche théorique, conceptuelle et méthodologique de la recherche – Première partie. On mesure à quel … La plus ancienne formulation théorique concernant le lien entre financement extérieur et croissance a été élaborée à la fin du XIXe siècle (Caimes, 1874 ; Bastable, 1899) et reçut le nom de « théorie de la croissance transmise par les mouvements de capitaux, ou théorie des stades de la balance des paiements ». Ainsi, les emprunts contractés à l’encontre des intérêts de la population du pays endetté sont odieuses et, en cas de changement de régime, les nouvelles autorités ne sont pas tenues de les rembourser. Elle dépend notamment de l’écart entre le taux de croissance de l’économie et le taux d’intérêt payé sur la dette. En effet, il choisit comme déterminants du ratio dette/ exportations les variables suivantes : les termes de l’échange, le taux de croissance du revenu des pays industrialisés, le taux d’intérêt réel, le ratio déficit budgétaire/PIB et le trend. D’un point de vue plus formel, le ratio de dette se stabilise à la période t lorsque le solde primaire (i.e. Les résultats sont généralement synthétisés dans un « heat map » pour identifier l’intensité des risques. L’effet négatif de l’endettement sur la croissance trouve son explication dans l’hypothèse du fardeau virtuel de la dette « overhang debt » mis en évidence par (Krugman, 1987 ; Sachs, 1984). Depuis Adam Smith dans « Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations (1776)», la question de la création de la richesse, donc de la croissance économique, commençait à intéresser les économistes. D’une part, les finances publiques doivent être gérées à l’image des finances familiales. A gauche du point d’inflexion, la courbe se confond avec la première bissectrice puis, pour un niveau élevé d’endettement, passe en dessous. Cette dette se traduit pour les citoyens de la nation endettée par un prélèvement net sur leurs ressources disponibles. de la dette publique sur la croissance économique est non linéaire avec un seuil du ratio de la dette- PIB. L’analyse des déterminants de la croissance économique a largement évolué depuis les premières théories classiques (section 1.1) et le modèle canonique de Robert Solow (section 1.2) pour aboutir aux nouvelles théories de la croissance qui permettent de comprendre comment influencer le progrès technique à travers les théories de la croissance endogène (section 1.3). Dette multilatérale : Emprunt contracté auprès des institutions financières internationales. A l’horizon 2028, les projections de dette publique se répartissent en deux familles : un trend haussier dans 13 cas sur 15, dont 10 cas de nette accélération portant la dette bien au-dessus des 100 % de PIB, et un trend baissier, dans 2 cas sur 15. Dans ce chapitre, il sera question de faire le point sur certains concepts clés et sur les principaux travaux théoriques et empiriques qui s’intéressent au thème ciblé. Ce qui compte dans la soutenabilité de la dette c’est la situation nette agrégée globale additionnant dettes et créances individuelles comme publiques. C’est donc un phénomène quantitatif et l’indicateur utilisé pour la mesurer est le Produit Intérieur Brut (PIB) ainsi que son taux de croissance tandis que selon François Perroux, le développement économique est la combinaison des changements mentaux et sociaux d’une population qui le rend apte à faire accroitre et durablement son produit réel global en d’autres termes le développement implique l’amélioration du bien-être de toute la population et se traduit par une hausse de revenu par tête, un accroissement du ratio alimentaire et de meilleurs accès aux services de santé et d’éducation. Les capitaux extérieurs sont investis dans le pays, et permettent une croissance additionnelle. En effet, il s’agit de l’horizon pertinent pour juger de la soutenabilité d’une politique : si elle lui offre une certaine marge de manœuvre, la durée de vie infinie d’un Etat ne l’autorise pas à se désintéresser de l’avenir. Quels sont les risques à moyen terme . L’impact de l’endettement sur la réduction de la croissance est négligeable pour le Burkina Faso, le Kenya, Maurice, le Rwanda, l’Afrique du Sud, le Zaïre, le Zimbabwe et le Mali. Raffinot [1998] envisage quant à lui la soutenabilité de la dette comme le fait qu'un ratio déterminé (type stock de la dette/PIB) tende vers une limite finie, ce qui permet à un pays, s'il paie régulièrement les intérêts de sa dette, de continuer à recevoir des financements extérieurs. Le problème avec le modèle de Solow est qu’il rend le progrès technique responsable de la croissance économique sans pour autant dire de quoi il en dépend. Les restructurations de dette … Cette approche à l’ancienne se basait sur deux principes fondamentaux. Cependant, ce résultat général n’est pas obtenu pour tous les pays de l’échantillon, notamment en ce qui concerne les pays africains. L’un des apports de ce modèle et de ses variantes a été principalement de décrire les caractéristiques fondamentales et particulières des idées et des connaissances. Dans deux autres cas, l’impact de la dette sur la croissance est même positif (Ghana et Tanzanie). Employé régulièrement par les institutions internationales et les économistes, le concept de soutenabilité de l’endettement public fait référence au fait que le service de la dette accumulée doit être assuré à tout instant. B. Carton DETTE ET CROISSANCE 25 Des ajustements inégaux entre 2009 et 2012 La crise économique de 2008-2009 a conduit à une hausse très rapide de la dette publique dans tous les pays développés. Dans le premier cas, un scénario de référence est défini, autour duquel des variantes sont fixées (PIB, inflation, taux…) ; dans le second, les hypothèses varient de façon aléatoire afin de rendre compte de l’incertitude autour de la trajectoire simulée et de raisonner en probabilité (par exemple que l’endettement ne soit pas stable à une date donnée, ou qu’il dépasse un certain seuil). Le but est en général de donner un peu d’oxygène à un pays en difficultés en allongeant la période des remboursements pour en diminuer le montant ou en accordant une période de grâce où les remboursements n’ont pas lieu. L’auteur montre que les déterminants du rapport de l’encours de la dette/PIB sont : la variation des exportations, le rapport des importations/PIB, la population et le taux de croissance du PIB. Les variables, capital et taux de croissance de la population, n’ont que des effets sur le niveau de vie, c’est-à-dire sur le niveau du PIB réel mais pas sur le taux de croissance du PIB réel. Dans cette approche, l’endettement public favorise la relance de la demande qui par son effet accélérateur, entraîne une augmentation plus que proportionnelle de l’investissement qui provoque à son tour une hausse de la production, permettant ainsi de créer les emplois et de lutter contre la pauvreté. Il se base ainsi sur le degré de substituabilité des capitaux naturels aux autres dans la fonction de production. Si le solde primaire du budget (celui qui exclut les charges d’intérêt) est égal à zéro, la condition suffisante pour que le taux d’endettement baisse est que le taux de croissance nominal du produit … Dix jours avant l’annonce du résultat du solde public pour 2017, le présent flash se penche sur le concept de soutenabilité budgétaire : de quoi s’agit-il ? La variation de trésorerie est donc traitée en flux de créances. France (II) : risques et aléas à l’horizon 2028. Ce document a été mis à jour le 01/01/2000 Selon le modèle Harrod-Domar, l’URSS et la Chine croissaient plus vite que les États-Unis parce qu’ils arrivaient à mobiliser beaucoup plus d’épargne. Le refinancement : Prêt effectué pour honorer le service d’une dette antérieure. En économie, le terme soutenabilités'applique surtout à la dette publique, s'intéressant à la cohérence de la pratique budgétaire des Etats. Il faut cependant souligner que la croissance de la population fait baisser le taux de croissance du PIB réel per capita, car la hausse du taux de croissance du PIB est plus faible que la hausse du taux de croissance de la population à cause des rendements marginaux décroissants. • Carmen Reinhart et Kenneth Rogoff, économistes à Harvard, ont publié en 2010 un article sur l'impact de la dette publique sur la croissance économique. On s'intéresse ici à la dette publique, la … Le ratio de dette s’est toutefois stabilisé (voire a légèrement reculé) a la fin des années 90 et juste avant la crise économique et financière de 2008 : ceci s’explique par le fait que le solde effectif était alors supérieur au solde stabilisant (défini ici comme le produit de la dette de t-1 par la croissance nominale de t). La soutenabilité de la dette correspond à la situation d’un État dont le paiement du service de sa dette est assuré sans qu’il ait particulièrement besoin d’ajuster sa politique budgétaire dans l’avenir. L’économie moderne remet en cause cette vision unilatérale de l’époque. La transmettre aux prochaines générations reviendrait à leur léguer une instabilité non seulement économique mais aussi politique, en cas de défaut de paiement. La balance des revenus devient donc progressivement positive. Borensztein (1990) ont identifié le service de la dette comme étant un déterminant qui influence négativement l’endettement extérieur à travers des modèles économétriques. L’allègement : C’est la réduction de la charge annuelle du service de la dette, grâce au rééchelonnement, à l’annulation de toute ou partie de la dette, à l’allégement de celle-ci ou à la réduction du taux d’intérêt. Elle montre que le fait d’annuler une partie de la dette peut accroître le montant espéré du remboursement. Le modèle de Paul Romer, de même que ses variantes dues à Philippe Aghion et Peter Howitt ainsi qu’à Charles Jones, expliquent les déterminants du progrès technique qui détermine la croissance économique de long-terme. Les deux cas de désendettement supposent un respect dans la durée des engagements pris au niveau européen (programme de stabilité), avec un excédent de la balance primaire vers 2020. L’analyse stochastique confirme l’aléa négatif, assignant une probabilité de 60 % au fait que la dette française soit supérieure en 2022 par rapport à 2017. Les auteurs à partir d’analyse de régression multiple sur des données de panel de 93 pays en développement couvrant la période 1969-1998, ont abouti aux résultats suivants : la dette extérieure aurait un impact global négatif sur la croissance lorsque le ratio dette/ exportation se situe entre 160 à 170% en valeur actuelle net. Avec l’accélération de la croissance et la faiblesse des taux d’intérêt, cet effet s’inverserait dès 2017. Ils anticipent alors une hausse des impôts destinés à rembourser l’emprunt en constituant une épargne d’un montant équivalent à l’endettement public. Elle est égale au montant engagé et libéré auquel on soustrait les amortissements. Quant au solde primaire, il demeure éloigné de l’équilibre, à – 1,1 % du PIB. La solvabilité caractérise la situation financière d’un pays capable de faire face à ses engagements, c’est-à-dire la contrainte budgétaire intertemporelle est respectée. On organise aussi des entretiens, des interviews dans l’intérêt de collecter auprès des experts en la matière et toute autre personne susceptible de nous fournir des informations pertinentes sur le sujet d’étude. Mais, comme la capacité à lever des impôts fait partie des … Robert Solow (1956) soutient qu’à long-terme, la croissance ne dépend que du progrès technique. Avant d’entrer d’emblée dans le sujet, nous allons essayer de faire la lumière sur certaines notions importantes qui nous seront utiles dans la compréhension de notre travail. Les caractéristiques de ces quatre phases, au niveau de la balance commerciale, de la balance des revenus (intérêts reçus du reste du monde moins intérêts versés), de la balance des capitaux et de la balance interne (épargne sur les revenus internes moins investissements intérieurs) sont présentées dans le tableau ci-dessous. Le communisme attirait beaucoup les pays, car ses adeptes enregistraient des taux de croissance beaucoup plus élevés que ceux du capitaliste. La situation socio-économique haïtienne, Remerciements de mémoire : exemples de remerciement, La démarche qualité totale : les conditions de mis en œuvre, Exemples de remerciements travail tfe et rapport de projet, L’Internet: Définition, historique et applications, L’entreprise : rôle, définition et caractéristiques de PME, Les principes et fondement de la démocratie, L'audit interne et externe: différences et complémentarités, La qualité : notion, définition, formes de qualité, Le déroulement d’une mission d’audit : trois phases. Le gouvernement a dû revoir à la baisse sa prévision de croissance pour 2021 à +6%. En d’autres termes, la solvabilité d’un État est sa capacité à payer totalement sa dette (annuler sa dette à long terme en respectant les échéances). La soutenabilité de la dette exprime la capacité d'un État à rembourser ses emprunts et donc sa solvabilité. Une approche économétrique de l’évolution de la dette, du PIB/capita et de la consommation tente de faire ressortir l’impact de la relation existant (logique et mesurable) entre ces variables et la croissance économique. Pour la France, les simulations à l’horizon de la prochaine décennie font apparaître des aléas préoccupants, avec des risques plus élevés que dans les autres principaux pays européens. Ceci plaide pour la plus grande détermination dans les choix budgétaires, en amplifiant les efforts structurels et en affectant l’intégralité des « bonnes nouvelles » conjoncturelles à la réduction du déficit public. Sa perception varie selon les écoles de pensées. L’endettement de l’État n’a jamais fait l’unanimité chez les économistes. Une analyse comparative. Borensztein a conclu par une étude économétrique sur les données de la dette des Philippines l’encours et le ratio du service de la dette/exportations ont globalement un effet inverse sur la formation du capital privé et incitent l’endettement du pays. Le service de la dette : C’est le remboursement du principal et le paiement des intérêts au titre d’échéances dues pour une période donnée en d’autres termes c’est l’ensemble des intérêts auxquels on ajoute le montant de l’amortissement de la dette au cours d’une période donnée. En revanche, lorsque le ratio dette publique sur PIB est supérieur à 90 %, les taux de croissance médians chutent d’un pourcent et la croissance … En effet, un niveau d’endettement élevé signifie que l’Etat sera contraint d’augmenter les taxes pour payer le service. Du côté de la Commission européenne [3] , outre la détention par les non-résidents, c’est la part de la dette à court terme (10 %) qui excède le seuil limite. Les champs obligatoires sont indiqués avec *. En d’autres termes, le comportement des agents économiques est guidé par une anticipation à la hausse des impôts. Bien que réel, le redressement constaté depuis 2011 reste insuffisant pour contenir la dette, l’écart au solde stabilisant étant cette année de 0,6 point de PIB, soit environ 14Md€. Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site dans le navigateur pour mon prochain commentaire. De telles conditions sont favorables à la survenue de crises d’endettement, compte tenu de l’interconnexion des Etats, par l’intermédiaire des marchés financiers et des échanges commerciaux sources de contagion. Pattillo, Poirson et Ricci (2002) a montré l’existence d’une relation en forme de U inversé, caractérisée par deux principaux points (points d’inflexions). Le rééchelonnement : Il consiste à repousser dans le futur les échéances d’un prêt. Les arriérés: C’est lorsque le remboursement du principal ou le paiement des intérêts n’est pas effectué à l’échéance. Au sens strict, une dette publique est insoutenable quand l'État devient incapable de financer sa dette publique y compris en levant des impôts nouveaux. Elle est liée aux recettes prévisibles qui permettront de rembourser, à moyen terme, la dette et l'ensemble des frais associés, ainsi que les intérêts qui s'y rattachent. L’encours : C’est la dette restante due. Écrit par : La Rédaction 20 novembre 2020 L’effet négatif du recul du taux de la croissance économique conjugué à la hausse du déficit budgétaire entraînera une hausse du taux de la dette publique par rapport au PIB. Les informations sont collectées par la méthode dite documentaire, elle sert à la rédaction de notre étude en sélectionnant les données dans les ouvrages, les articles, les revues spécifiques et des sites fiables recommandés. La courbe de Laffer fut reprise dans le cadre des contrats de dette souveraine par ces derniers pour rendre compte de la relation entre valeur nominale et valeur de marché de la dette. taux de change à menacer la soutenabilité des finances publiques, et à rendre davantage incertain le remboursement de la dette. 3 . Axé sur les problématiques de court terme en raison de l’annualité budgétaire, le débat sur les finances publiques gagnerait à mieux prendre en compte les enjeux de moyen et long termes. Pour le FMI, la soutenabilité de la dette est la situation dans laquelle un pays à la capacité de financer le solde de la balance des opérations courantes et assurer les obligations du service de la dette sans faillir, sans solliciter un rééchelonnement, sans accumuler les arriérés et enfin sans compromettre sa … Chapitre I : Dette publique et croissance économique « La dette souveraine encourue sans le consentement des populations et sans bénéfice pour elles ne doit pas être transférée à l'Etat successeur, en particulier si les créanciers avaient connaissance de cet état de fait » Kremer et Jayachandran (2002) Les analyses et théories relatives à la capacité d'endettement ou de … La soutenabilité d’une dette souveraine est une notion complexe à définir. J.B. SAY (1799) pense qu’il faut limiter l’emprunt public parce qu’en plus d’alimenter la consommation publique destructrice de richesse et de valeur, il fait intervenir le paiement des intérêts. Elles peuvent être utilisées par de nombreuses personnes en même temps, contrairement aux biens et services rivaux. Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter et accédez à des milliers des mémoires de fin d’études ! D.Cohen (1996) montre empiriquement que la dette a pesé sur la croissance dans les pays en développement (ainsi d’ailleurs, que le nombre de rééchelonnements). La relation se présente sous la forme d’une courbe en forme de U inversé dont l’abscisse correspond à l’encours de la dette et l’ordonnée à la valeur attendue du remboursement. Ceci suppose que l’Etat soit à la fois solvable (i.e. Roy Forbes Harrod (1939) et Evsey Domar (1946) ont démontré que le taux de croissance économique dépend uniquement du niveau d’épargne, supposé égal à l’investissement, en tenant fixe le taux de croissance de la population et le niveau de dépréciation du capital. En effet, bien que les taux d’intérêt italiens aient été très proches de ceux de l’Allemagne depuis l’introduction de l’euro, ils ont fortement augmenté, notamment en 2011-2012, dans le sillage de la crise de la zone euro, suite à la perception du risque que faisait peser la crise économique sur la soutenabilité de la dette publique … Le lien entre dette publique et croissance économique a fait l’objet d’une série d’études empiriques la manière dont l’endettement de l’État joue sur la croissance n’est pas démontrée de manière concluante de façon unanime. Cependant, il a fallu attendre la fin de la deuxième guerre mondiale pour voir une nouvelle branche de l’économie se consacrer entièrement à l’étude de la croissance économique. Les dépenses mensuelles ne doivent en aucun cas excéder les revenus du mois. Soutenabilité de la dette publique et crises des pays émergents : ... La croissance de la dette publique dans les pays émergents au cours des années quatre-vingt-dix et les crises financières récentes ont de nouveau mis en lumière les risques associés à la fragilité des finances publiques dans ces pays. L’étude propose une analyse de l’évolution de la dette extérieure et de la croissance économique. Une dette publique de 100 % du PIB dans un pays où les ménages n’ont pas de patrimoine est moins sûre que dans un pays, comme la France, où le patrimoine … Il … Elle incite le souverain à des dépenses inutiles et favorise l’irresponsabilité. La dette publique française pourrait atteindre près de 120% du PIB en 2020, en raison des mesures de soutien à l'économie instaurées par le gouvernement face à la crise du Covid-19. ). Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Celle-ci n’est pas obligatoire pour la nation, c’est une dette de régime, dette personnelle du pouvoir qui l’a contractée; par conséquent, elle tombe avec la chute de ce pouvoir. La soutenabilité de la dette dépend de l’écart entre le taux de croissance de l’économie et le taux d’intérêt payé sur la dette. Paul Romer a tracé cette nouvelle voie en 1990, selon son modèle, le progrès technique vient des nouvelles connaissances et des nouvelles idées, soit sous la forme de variétés ou de la qualité des machines. Plus ponctuellement, l’effet boule de neige et les flux de créances peuvent également avoir un impact marqué. L’anticipation de la hausse de taxation décourage le secteur privé qui réduit ses investissements. Au cours des 40 dernières années, les finances publiques françaises ont connu un déficit permanent, d’où la forte progression de la dette publique, passée de 20 % du PIB en 1979 à 96 % en 2016. La dette publique est, dans le domaine des finances publiques, l'ensemble des engagements financiers pris sous formes d'emprunts par un État, ses collectivités publiques et ses organismes qui en dépendent directement (certaines entreprises publiques, les organismes de sécurité sociale, etc. Graphique 1: Courbe de Laffer de la dette extérieure termes réels). Lorsque la dette publique représente moins de 90 % du PIB, la relation entre la dette publique et la croissance réelle du PIB est faible ; cette dernière est relativement stable et s’élève autour de 3-4%. Aucun déficit budgétaire n’est justifiable et par conséquent, l’emprunt public n’est pas envisageable. L’analyse fait apparaître que le solde primaire est le déterminant principal de la variation de l’endettement selon le principe du « signe inversé » : un excédent (déficit) primaire a un impact baissier (haussier) sur le ratio de dette. Tableau 2: Les quatre stades de la balance des paiements. En revanche, les besoins de financement à court terme et le profil de la dette (maturité des titres…) seraient moins sensibles. Pourtant, son cadre analytique peut constituer un réfèrent intéressant, que ce soit pour constater le fonctionnement des mécanismes de transmission de la croissance ou pour identifier les causes de leur mauvais fonctionnement. En continuant, vous acceptez la politique de confidentialité, Dette publique et croissance économique, Approche théorique. Ces revenus supplémentaires génèrent également des revenus fiscaux additionnels, et permettent aussi de développer les gains en devises par la croissance des exportations (la balance commerciale devient positive). Les keynésiens pensent que l’endettement public en général n’entraîne pas de coûts ni pour les générations présentes, ni pour les générations futures du fait des nouveaux investissements qu’il génère. Depuis la Grande récession, qui a vu une forte hausse des ratios d’endettement, la différence principale entre la zone euro et la France est le reflux de la dette dans la première dès 2015 grâce à un excédent primaire ainsi qu’un effet boule de neige et des flux de créances favorables. Do NOT follow this link or you will be banned from the site. Par la suite, devant les difficultés grandissantes rencontrées par de nombreux pays en développement et l’audience des théories « tiers-mondistes », cette théorie a connu une éclipse. De façon simple on peut dire que la soutenabilité de la dette exprime la capacité d'un État à rembourser ses emprunts et donc sa solvabilité. Les travaux réalisés par Ojo O. K. (1989) apportent un peu plus de précision. Le principal indicateur utilisé pour la mesurer est l’IDH (indicateur de développement humain) qui prend en compte l’espérance de vie à la naissance, le taux d’alphabétisation, le PIB/tête. Pour cette théorie, l’importation puis l’exportation de capitaux fait passer les économies par quatre stades qui marquent la transformation à terme des pays nouvellement emprunteurs en pays prêteurs évolués. La balance des risques est donc clairement déséquilibrée, penchant vers une nouvelle progression de l’endettement public en cas d’incident macroéconomique ou de retour à la trajectoire « historique » (moyenne sur le passé). Selon Solow, l’investissement ferait augmenter le PIB réel, la croissance de la population produit aussi le même effet alors que le progrès technique agirait sur le taux de croissance du PIB réel à long-terme. En outre, cette évolution serait de nature à modifier la teneur des échanges en remettant au centre le caractère intertemporel des choix à opérer afin de réduire la préférence absolue pour le présent. Dette publique et croissance économique : investigation empirique pour la zone euro, l’Union européenne et les pays avancés. Si l’on considère que les capitaux sont substituables, la dégradation du ­capital naturel peut-être compensé par l’accumulation d’autres capitaux (humain, techno­logique) : la croissance est soutenable malgré la diminution du stock de capital naturel grâce au progrès technique (thèse de la soutenabilité faible).

L'entrée Des Artistes Signification, Flixbus Paris Mons, Joel Sublet Saint Barthelemy, Restaurant Italien Carmes, Batman Année Un Suite, Toronto Film School Reviews, Stage équitation Cadre Noir De Saumur,