soutenabilité de la dette publique et croissance économique

Le terme croissance économique désigne l’augmentation du volume de la production de biens et de services d’une année sur l’autre. Cette baisse des investissements affecte alors le taux de la croissance économique. Dette bilatérale : Emprunt contracté envers un Etat. En revanche, lorsque le ratio dette publique sur PIB est supérieur à 90 %, les taux de croissance médians chutent d’un pourcent et la croissance … Approche théorique, conceptuelle et méthodologique de la recherche – Première partie. Lorsque la dette publique représente moins de 90 % du PIB, la relation entre la dette publique et la croissance réelle du PIB est faible ; cette dernière est relativement stable et s’élève autour de 3-4%. Du fait de la relative atonie de l’activité, la France a connu un effet boule de neige pesant sur la dette au cours des années récentes, alors qu’il soutenait le désendettement dans d’autres pays européens (voir comparaison en annexe). En effet, il s’agit de l’horizon pertinent pour juger de la soutenabilité d’une politique : si elle lui offre une certaine marge de manœuvre, la durée de vie infinie d’un Etat ne l’autorise pas à se désintéresser de l’avenir. Les classiques assimilent l’endettement public à un report de l’impôt sur les générations futures et imputent à l’État une connotation négative. La balance des revenus devient donc progressivement positive. Les résultats de l’estimation de son modèle confirment cet état de fait. La question de savoir si la croissance est soutenable c’est-à-dire, au sens strict de la soutenabilité, si l’on peut concilier ou non croissance économique et préservation de l’environnement, ne peut s’envisager que dans un cadre mondial. Un déficit budgétaire justifié et maîtrisé peut être un facteur de relance économique, de lutte contre le chômage : stimulation de la demande et/ou de la consommation globale (infrastructures), qui par le biais de l’effet multiplicateur, sont capables de promouvoir une croissance durable. La soutenabilité d’une dette souveraine est une notion complexe à définir. BARRO (1989) montre qu’une politique de déficit budgétaire financée par l’emprunt reste sans effet sur l’activité économique dans la mesure où les agents ne sont pas victimes de l’illusion fiscale. Les deux cas de désendettement supposent un respect dans la durée des engagements pris au niveau européen (programme de stabilité), avec un excédent de la balance primaire vers 2020. S.Ibi AJAYI (1991), analyse l’impact des facteurs extérieurs et intérieurs de l’endettement du Nigéria. Deux idéologies s’affrontaient à cette époque: le communisme et le capitalisme. Elle est restée dominante jusqu’au milieu des années 60, en liaison avec la théorie néo-classique. D.Cohen (1996) montre empiriquement que la dette a pesé sur la croissance dans les pays en développement (ainsi d’ailleurs, que le nombre de rééchelonnements). La transmettre aux prochaines générations reviendrait à leur léguer une instabilité non seulement économique mais aussi politique, en cas de défaut de paiement. La dette publique française pourrait atteindre près de 120% du PIB en 2020, en raison des mesures de soutien à l'économie instaurées par le gouvernement face à la crise du Covid-19. Paul Romer a tracé cette nouvelle voie en 1990, selon son modèle, le progrès technique vient des nouvelles connaissances et des nouvelles idées, soit sous la forme de variétés ou de la qualité des machines. A gauche du point d’inflexion, la courbe se confond avec la première bissectrice puis, pour un niveau élevé d’endettement, passe en dessous. L’analyse des déterminants de la croissance économique a largement évolué depuis les premières théories classiques (section 1.1) et le modèle canonique de Robert Solow (section 1.2) pour aboutir aux nouvelles théories de la croissance qui permettent de comprendre comment influencer le progrès technique à travers les théories de la croissance endogène (section 1.3). Une dette publique de 100 % du PIB dans un pays où les ménages n’ont pas de patrimoine est moins sûre que dans un pays, comme la France, où le patrimoine … Pour SMITH (1759) la dette est pernicieuse et ne doit pas être encouragée. Les restructurations de dette … L’anticipation de la hausse de taxation décourage le secteur privé qui réduit ses investissements. Par ailleurs le résultat reste inchangé lorsque le ratio dette/PIB est de 35 à 40%. Mesure de la soutenabilité des finances publiques. Le ratio de dette s’est toutefois stabilisé (voire a légèrement reculé) a la fin des années 90 et juste avant la crise économique et financière de 2008 : ceci s’explique par le fait que le solde effectif était alors supérieur au solde stabilisant (défini ici comme le produit de la dette de t-1 par la croissance nominale de t). Les informations sont collectées par la méthode dite documentaire, elle sert à la rédaction de notre étude en sélectionnant les données dans les ouvrages, les articles, les revues spécifiques et des sites fiables recommandés. Cependant, il a fallu attendre la fin de la deuxième guerre mondiale pour voir une nouvelle branche de l’économie se consacrer entièrement à l’étude de la croissance économique. L’encours : C’est la dette restante due. L’économie moderne remet en cause cette vision unilatérale de l’époque. Cette caractéristique particulière des connaissances permet de surpasser l’hypothèse de rendements d’échelle décroissants du modèle de Solow. Le rééchelonnement : Il consiste à repousser dans le futur les échéances d’un prêt. Chaque unité monétaire empruntée aujourd’hui est une charge mise par les parents sur les épaules de leurs descendants. La situation socio-économique haïtienne, Remerciements de mémoire : exemples de remerciement, La démarche qualité totale : les conditions de mis en œuvre, Exemples de remerciements travail tfe et rapport de projet, L’Internet: Définition, historique et applications, L’entreprise : rôle, définition et caractéristiques de PME, Les principes et fondement de la démocratie, L'audit interne et externe: différences et complémentarités, La qualité : notion, définition, formes de qualité, Le déroulement d’une mission d’audit : trois phases. Selon Solow, l’investissement ferait augmenter le PIB réel, la croissance de la population produit aussi le même effet alors que le progrès technique agirait sur le taux de croissance du PIB réel à long-terme. L’allègement : C’est la réduction de la charge annuelle du service de la dette, grâce au rééchelonnement, à l’annulation de toute ou partie de la dette, à l’allégement de celle-ci ou à la réduction du taux d’intérêt. L’effet négatif de l’endettement sur la croissance trouve son explication dans l’hypothèse du fardeau virtuel de la dette « overhang debt » mis en évidence par (Krugman, 1987 ; Sachs, 1984). Au-delà du point d’inflexion (D*), le montant espéré du remboursement diminue lorsque la dette augmente. Il utilise une approche économétrique basée sur un panel d’une trentaine de pays africains durant la période de 1976 à 1984 et les résultats statistiques qui en découlent permettent de conclure que l’encours de la dette/PIB est négativement corrélé à la variation des exportations et au taux de croissance du PIB, tandis qu’il est positivement corrélé au rapport de l’importation/PIB et au taux de croissance de la population. Bien que réel, le redressement constaté depuis 2011 reste insuffisant pour contenir la dette, l’écart au solde stabilisant étant cette année de 0,6 point de PIB, soit environ 14Md€. La soutenabilité de la dette est une notion peu aisée à définir. Dans le même temps, le solde primaire était excédentaire (1998-2001) ou à l’équilibre (2006-2007). Par la suite, devant les difficultés grandissantes rencontrées par de nombreux pays en développement et l’audience des théories « tiers-mondistes », cette théorie a connu une éclipse. A cet effet, dans le cadre de ce travail, la méthodologie adoptée pour atteindre les objectifs fixés est d’abord hypothético-déductive. Une dette interne est due par une nation à ses propres citoyens tandis qu’une dette externe est due par une nation aux étrangers. Les termes croissance et développement économique sont confondus par plus d’un, il revient de faire l’éclaircissement sur ces deux concepts. Le modèle de Paul Romer, de même que ses variantes dues à Philippe Aghion et Peter Howitt ainsi qu’à Charles Jones, expliquent les déterminants du progrès technique qui détermine la croissance économique de long-terme. Cependant, ce résultat général n’est pas obtenu pour tous les pays de l’échantillon, notamment en ce qui concerne les pays africains. L’analyse fait apparaître que le solde primaire est le déterminant principal de la variation de l’endettement selon le principe du « signe inversé » : un excédent (déficit) primaire a un impact baissier (haussier) sur le ratio de dette. La relation entre la dette publique et le déficit public est simple et plutôt mécanique : L’augmentation de la dette publique au cours d’une période donnée est égale au déficit public. L’étude part d’hypothèse théorique et empirique déjà formulées par différents auteurs sur la dette publique et la croissance économique. La solvabilité caractérise la situation financière d’un pays capable de faire face à ses engagements, c’est-à-dire la contrainte budgétaire intertemporelle est respectée. La variation de trésorerie est donc traitée en flux de créances. L’auteur montre que les déterminants du rapport de l’encours de la dette/PIB sont : la variation des exportations, le rapport des importations/PIB, la population et le taux de croissance du PIB. De façon simple on peut dire que la soutenabilité de la dette exprime la capacité d'un État à rembourser ses emprunts et donc sa solvabilité. ____________________________ Pour la France, les simulations à l’horizon de la prochaine décennie font apparaître des aléas préoccupants, avec des risques plus élevés que dans les autres principaux pays européens. A titre d’exemple, comme la dette au sens de Maastricht exclut la trésorerie de l’Etat, la mobilisation de celle-ci au cours d’un exercice peut permettre de couvrir un besoin de financement sans se traduire par une accumulation de dette. Ainsi, progressivement, et même s’il s’agit de financements extérieurs sous forme de prêts au Gouvernement, le pays importateur de capitaux pourra devenir exportateur de capital. « Soutenabilité » de l’endettement public : de quoi parle-t-on ? Massa Coulibaly et al (2001) dans une étude réalisée sur l’endettement du Mali ont montré que les indicateurs statistiques tel que le taux d’intérêt, le financement des importations, surtout de biens de consommation courante, et le processus cumulatif de l’endettement ont un effet positif sur le niveau d’endettement du Mali. Quels sont les risques à moyen terme . France (II) : risques et aléas à l’horizon 2028. Le logiciel E-views sera utilisé au besoin de l’application et de la validation du modèle économétrique ainsi que le logiciel de bureau Excel pour la présentation des données et des graphiques. Elle est égale au montant engagé et libéré auquel on soustrait les amortissements. Enfin, la dernière étape est celle où les revenus extérieurs ont atteint un tel niveau que les termes de l’échange du pays exportateur de capitaux se dégradent du fait de l’augmentation du taux de change, entraînant un déficit de la balance commerciale. La dette publique est, dans le domaine des finances publiques, l'ensemble des engagements financiers pris sous formes d'emprunts par un État, ses collectivités publiques et ses organismes qui en dépendent directement (certaines entreprises publiques, les organismes de sécurité sociale, etc. Les champs obligatoires sont indiqués avec *. Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site dans le navigateur pour mon prochain commentaire. Au début de leur croissance, la situation des pays est caractérisée par la faiblesse de l’épargne, qui porte les taux d’intérêt à des niveaux très élevés. Un article de la revue L'Actualité économique (Volume 90, numéro 2, juin 2014, p. … Pour le FMI, la soutenabilité de la dette est la situation dans laquelle un pays à la capacité de financer le solde de la balance des opérations courantes et assurer les obligations du service de la dette sans faillir, sans solliciter un rééchelonnement, sans accumuler les arriérés et enfin sans compromettre sa croissance. Il devrait atteindre un … croissance économique alors les besoins deviennent supérieurs aux ressources ce qui rend insoutenable le financement de la dette publique. Dette publique et croissance économique : investigation empirique pour la zone euro, l’Union européenne et les pays avancés. Ainsi dans ce travail nous avons fait recours à la méthode et aux techniques suivantes : Selon le dictionnaire Robert méthodique, la méthode désigne l’ensemble des démarches que suit l’esprit pour découvrir et démontrer la vérité dans les sciences. Elles peuvent être utilisées par de nombreuses personnes en même temps, contrairement aux biens et services rivaux. Pour le FMI, la soutenabilité de la dette est la situation dans laquelle un pays à la capacité de financer le solde de la balance des opérations courantes et assurer les obligations du service de la dette sans faillir, sans solliciter un rééchelonnement, sans accumuler les arriérés et enfin sans compromettre sa … Si l’on considère que les capitaux sont substituables, la dégradation du ­capital naturel peut-être compensé par l’accumulation d’autres capitaux (humain, techno­logique) : la croissance est soutenable malgré la diminution du stock de capital naturel grâce au progrès technique (thèse de la soutenabilité faible). Au cours des 40 dernières années, les finances publiques françaises ont connu un déficit permanent, d’où la forte progression de la dette publique, passée de 20 % du PIB en 1979 à 96 % en 2016. Accueil » Dette publique et croissance économique, Approche théorique, Le lien entre dette publique et croissance économique Du côté de la Commission européenne [3] , outre la détention par les non-résidents, c’est la part de la dette à court terme (10 %) qui excède le seuil limite. Soutenabilité de la dette publique : Benchaâboun se veut rassurant . Ces indicateurs prennent donc en compte des aspects qualitatifs qui ne sont pas pris en compte par la mesure de la croissance économique. Le principal indicateur utilisé pour la mesurer est l’IDH (indicateur de développement humain) qui prend en compte l’espérance de vie à la naissance, le taux d’alphabétisation, le PIB/tête. Au cours des 20 dernières années, plusieurs travaux ont été consacrés à l’étude des déterminants du progrès technique afin de mieux comprendre pourquoi et comment il arrive à expliquer la croissance économique. Ils pensent que le principe de l’équilibre budgétaire ne doit pas toujours être respecté. Le débat sur la soutenabilité des dettes publiques est l'un des plus animés du moment. On organise aussi des entretiens, des interviews dans l’intérêt de collecter auprès des experts en la matière et toute autre personne susceptible de nous fournir des informations pertinentes sur le sujet d’étude. Leur étude montre que lorsque la dette publique dépasse 90% du PIB, "le taux de croissance médian chute de 1%, et la croissance moyenne chute encore davantage" (-0,1%). C’est celle qui est effective ou encore vivante à une date donnée. Les keynésiens pensent que l’endettement public en général n’entraîne pas de coûts ni pour les générations présentes, ni pour les générations futures du fait des nouveaux investissements qu’il génère. Ces dernières, par leur caractère non-rival, sont des biens spéciaux. Mais, comme la capacité à lever des impôts fait partie des … Depuis Adam Smith dans « Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations (1776)», la question de la création de la richesse, donc de la croissance économique, commençait à intéresser les économistes. Soutenabilité de la dette publique et crises des pays émergents : ... La croissance de la dette publique dans les pays émergents au cours des années quatre-vingt-dix et les crises financières récentes ont de nouveau mis en lumière les risques associés à la fragilité des finances publiques dans ces pays. ). En économie, le terme soutenabilités'applique surtout à la dette publique, s'intéressant à la cohérence de la pratique budgétaire des Etats. A l’horizon 2028, les projections de dette publique se répartissent en deux familles : un trend haussier dans 13 cas sur 15, dont 10 cas de nette accélération portant la dette bien au-dessus des 100 % de PIB, et un trend baissier, dans 2 cas sur 15. Ainsi, les dépenses doivent être modérées et les objectifs strictement limités dans le cas contraire on est déficitaire. Ces résultats se confirment avec diverses méthodes d’estimation qui relèvent un ralentissement de la croissance annuelle par habitant d’environ 1/2 à 1 point de pourcentage lorsque le niveau de la dette double. Cette dette se traduit pour les citoyens de la nation endettée par un prélèvement net sur leurs ressources disponibles. Employé régulièrement par les institutions internationales et les économistes, le concept de soutenabilité de l’endettement public fait référence au fait que le service de la dette accumulée doit être assuré à tout instant. Les résultats sont généralement synthétisés dans un « heat map » pour identifier l’intensité des risques. Le concept de soutenabilité cherche à établir s’il est possible de compenser la perte de croissance issue d’une dégradation de l’environnement par l’accumulation des autres capitaux. Centrée sur la dynamique de moyen-long termes, les projections sont conduites dans deux cadres d’analyse complémentaires : « déterministe » et « stochastique » [1] . Ceci suppose que l’Etat soit à la fois solvable (i.e. IMPACT ÉCONOMIQUE DE LA DETTE PUBLIQUE Impact économique de la dette publique m. nautet l. van meensel Introduction La crise financière et économique a entraîné une forte hausse de la dette publique dans les pays de la zone euro, au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Japon. De surcroît, à politique inchangée, la dette publique continuera à pro-gresser dans la plupart de … Sa perception varie selon les écoles de pensées. Ce progrès technique résulte soit des investissements en recherches et développement dans les pays développés soit par l’adoption des nouvelles technologies dans les pays en développement. D’ailleurs, le communisme, contrairement au capitalisme, pouvait se permettre le luxe de forcer les citoyens à maintenir un niveau élevé d’épargne. La soutenabilité de la dette correspond à la situation d’un État dont le paiement du service de sa dette est assuré sans qu’il ait particulièrement besoin d’ajuster sa politique budgétaire dans l’avenir. On s'intéresse ici à la dette publique, la … L’impact de l’endettement sur la réduction de la croissance est négligeable pour le Burkina Faso, le Kenya, Maurice, le Rwanda, l’Afrique du Sud, le Zaïre, le Zimbabwe et le Mali. Le stock de la dette : Le stock de la dette est le montant total des emprunts contractés par un État. Axé sur les problématiques de court terme en raison de l’annualité budgétaire, le débat sur les finances publiques gagnerait à mieux prendre en compte les enjeux de moyen et long termes. Une analyse comparative. Les capitaux extérieurs sont investis dans le pays, et permettent une croissance additionnelle. Les dépenses mensuelles ne doivent en aucun cas excéder les revenus du mois. La balance des risques est donc clairement déséquilibrée, penchant vers une nouvelle progression de l’endettement public en cas d’incident macroéconomique ou de retour à la trajectoire « historique » (moyenne sur le passé). Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. B. Carton DETTE ET CROISSANCE 25 Des ajustements inégaux entre 2009 et 2012 La crise économique de 2008-2009 a conduit à une hausse très rapide de la dette publique dans tous les pays développés. La théorie économique s’est contentée depuis Smith (1776) jusqu’au début du XXe siècle [1929] d’une conception à l’ancienne des finances publiques. Le refinancement : Prêt effectué pour honorer le service d’une dette antérieure. Ainsi, les emprunts contractés à l’encontre des intérêts de la population du pays endetté sont odieuses et, en cas de changement de régime, les nouvelles autorités ne sont pas tenues de les rembourser. Le taux d’intérêt baisse et il devient plus intéressant de placer ses capitaux ailleurs. – Examen de la gestion de la dette publique. Le communisme attirait beaucoup les pays, car ses adeptes enregistraient des taux de croissance beaucoup plus élevés que ceux du capitaliste. Il en découle une propriété simple : lorsque le taux d’intérêt est supérieur au taux de croissance de l’économie, soit un cas de figure courant, un excédent primaire est nécessaire pour stabiliser la dette, et il est d’autant plus élevé que cette dernière est forte. Pattillo, Poirson et Ricci (2002) a montré l’existence d’une relation en forme de U inversé, caractérisée par deux principaux points (points d’inflexions). La soutenabilité de la dette dépend de l’écart entre le taux de croissance de l’économie et le taux d’intérêt payé sur la dette.

Les Dalton Film Streaming, Tête à Claque Saison 3, Last Words - Film Critique, Restaurant Nantes Ouvert, Room Saveurs Coronavirus, Lille-lyon Tgv Temps,